Management

Comment créer un environnement propice à la prise de décision

Combien de décisions prenez vous chaque jour ?

Une étude américaine portant sur 2000 personnes a montré qu’en moyenne, nous prenons 70 décisions par jour.

Une autre étude a suivi des dirigeants d’entreprise pendant une semaine et a comptabilisé le temps qu’ils passaient à prendre des décisions. Elle a révélé que 50% de décisions étaient prises en 9 mn ou moins et que 12% étaient prises en une heure ou plus.

Ces deux études montrent que le temps passé à prendre une décision est loin d’être négligeable.

En tant que Manager, Chef de Projet ou Dirigeant, les questions suivantes se posent :

  • comment diminuer le temps consacré à prendre des décisions?
  • comment éviter l’absence de prise de décision ?
  • comment augmenter l’implication suite à la prise de décision?

Le paradoxe du pot de confiture

le dilemme du choix du pot de confiture

Sheena Iyengar a fait une expérience dans un grand magasin d’alimentation. En accord avec le gérant, elle a réalisé l’expérience suivante :

proche de l’entrée et de part et d’autre de celle-ci, elle a posé deux stands : un premier proposant 6 sortes de confitures et un deuxième proposant 24 sortes de confitures.

Les résultats des analyses du comportements des clients sont les suivants :

  • 60% des visiteurs se sont arrêtés au stand ayant le plus grand choix et 3% ont acheté un pot de confiture.
  • Sur les 40% des visiteurs du stand ayant moins de choix, 30% ont acheté un pot de confiture.

L’analyse de ces données fait apparaître que 1,8 personne a acheté au stand proposant le plus grand choix et 12 personnes ont acheté au stand avec un choix moindre.

Sur cette expérience, le pourcentage de chance que les gens achètent un pot de confiture est 6 fois plus important si le choix est réduit.

Pourquoi cette attirance vers le stand le plus fourni ?

Pourquoi avons nous tendance à préférer là où le choix est le plus vaste?

Barry Swartz, dans son livre ” Le paradoxe du choix : pourquoi plus est moins” nous explique qu’il y a un dogme officiel : pour maximiser le bien-être, il faut maximiser la liberté individuelle. Et une façon de maximiser la liberté individuelle est de maximiser le nombre de choix. Plus les gens ont le choix, plus il se sentent libres et plus ils ont de bien-être.

Il est alors tentant de proposer beaucoup d’options.

Pourquoi trop de choix paralyse?

trop de choix paralyse

Première raison : notre capacité d’analyse

Face à un nombre important de choix, nous ne sommes pas en capacité d’analyser et de comparer le nombre important de données issues de ce choix conséquent.

Le choix étant difficile, nous procrastinons pour prendre la décision.

Deuxième raison : nos attentes augmentent

Même si nous arrivons à choisir, nous sommes moins satisfait que si nous avions eu moins de choix. Du fait que nous avions beaucoup de choix, nous ne sommes jamais totalement sûr d’avoir fait le bon choix. Et la solution choisie convient rarement à 100%. Dans le cas où celle ci ne nous convient pas parfaitement, il est alors facile d’imaginer qu’un choix différent aurait été plus satisfaisant.

Conseils si vous devez proposer des choix à votre équipe

Voici quelques conseils donnés par Sheena Iyengar

Conseil n°1 : réduisez le nombre d’options 

Vous l’avez découvert dans le début de cet article, trop de choix tue le choix. Si vous diminuez le nombre d’options, vous augmenterez les prises de décisions, vous diminuerez vos coûts et vous augmenterez la satisfaction.

Conseil n°2 : concrétisez

Chacun a besoin de réaliser concrètement les conséquences de ses choix. Chacun a besoin de visualiser ce que ce choix va lui apporter ou pas. Il vous appartient d’ajouter pour chaque option, les conséquence du choix de cette option.

catégorisez vos options de prises de décisions

Conseil n°3 : catégorisez

Nous pouvons gérer plus de catégories de d’options. Par exemple, imaginez que vous répartissiez dans un cas 600 options dans 10 catégories et dans un deuxième cas 400 options dans 20 catégories. Dans quel cas avez vous l’impression d’avoir le plus grand nombre de choix? La majorité des réponses est dans le deuxième cas. Faites attention à cette étape de bien choisir des catégories qui vont parler à ceux qui devront choisir et non pas uniquement à vous même ou à la personne qui est en charge de créer les catégories.

Conseil n°4 : mettez en condition pour la complexité

Nous sommes en capacité de gérer la complexité bien mieux que nous le pensons. Mais celle ci doit être managée.

Si vous commencez par présenter la catégorie contenant un grand nombre d’options, les personnes seront en difficultés pour choisir. Commencez toujours par la catégorie comprenant le moins d’options puis proposez les catégories par ordre croissant d’options. Les personnes seront alors en capacité de choisir au fur et à mesure de la présentation des catégories.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réflexion au sujet de « Comment créer un environnement propice à la prise de décision »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.